• Catégories
  • Archives pour la catégorie Fiction

    MA MAISON


    MA MAISON disponible en DVD

    Lisa Diaz

    2016 – 20′

     

     

    Synopsis

    Un homme revient dans la maison de sa mère, pour faire un dernier tri avant la mise en vente. Au dos de vieilles photos, des poèmes terribles… 

     

    Fiche technique

    Scénario et réalisation

    Lisa Diaz

    Librement adapté de la nouvelle de Thomas Gunzig La vie sans ligne dhorizon

    Lauréat du concours d’adaptation Scénario dune Nouvelle organisé dans le cadre du Festival Travelling Bruxelles 2012 par l’association Clair Obscur

    Comédiens

    Emmanuel Salinger, François-Xavier Phan, Adélaïde Leroux

    Equipe technique

    Premier assistant à la réalisation : Paul Manaté Raoux / Scripte : Hélène Chevré / Directeur de la photographie : Sylvain Verdet / Premier assistant opérateur : Nicolas Eveilleau / Chef machiniste : Vivien Jouhannaud / Chef électricien : Mickaël Radke / Electricien : Georges Harnack / Ingénieur son : Jérémie Halbert / Perchman : David Richard / Chef décoratrice : Aurore Casalis / Première assistante décoratrice : Anaïs Tromeur / Deuxièmes assistants décorateur : Rowen Berrou – Julia Menesguen – Yves-Marie Berthou / Peintres : Célia Lecomte – Lauren Rousseaux / Maquilleuse : Fanny Fallourd / Costumière : Claire Raison / Effets spéciaux : Guillaume Legouez – Pierre Procoudine-Gorsky / Première assistante opératrice studio : Agathe Dercourt / Retouches photographiques : Lucie Magne, Scylla / Monteur : Adrien Selbert – David Zard / Monteur son et mixeur : Jérémie Halbert / Bruiteur : Olivier Chatron / Directeur de production : Emmanuel Mathieu / Régisseur général : Stéphane Philippe / Régisseuse adjointe : Noémie Boivin / Assistante de production : Inès Lumeau / Stagiaire mise en scène et production : Clémence Brothier

    Productrice déléguée : Colette Quesson

     

    Production

    Produit par A PERTE DE VUE

    En coproduction avec TVR, avec le soutien de la Ville de Rennes, avec la contribution financière du CNC et le soutien de la Région Pays de la Loire, le soutien du CNC Nouvelles Technologies.

    Avec la participation du Centre national du cinéma et de l’image animée – aide à la production avant réalisation, et l’aide à la création de musique originale de la SACEM et de l’ADAMI.

     

    Distribution

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – F-35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr

     

    Diffusions et festivals

    TORONTO Eye Myth Film Festival 2017

    ARGENTINE Santiago del Estero Film Festival 2017

    BETTON Festival courts en Betton 2017

    MULHOUSE Tous court 2017

    ITALIE LFFEC  Lucca Film Festival Europa Cinema 2017

    PORTO VECCHIO Festival des courts en hiver 2017

    HONGRIE Festival Budafest 2017

    ESPAGNE  Menorca International Film Festival juillet 2016

    DOUARNENEZ Festival Grand Cru Bretagne 2016

    RENNES – Festival Travelling 2016

    PATRICK NU DANS LA MER

    Vincent Pouplard

    2015 – 20′

     

    Synopsis

    Camille a 11 ans. Elle vit seule avec son père Patrick. Ce matin, Camille contemple en secret les corps endormis de son père et d’une jeune femme, Jeanne.

     

    Fiche technique

    Scénario et réalisation

    Vincent Pouplard

    Comédiens

    Camille : Fleur Grouhan / Patrick : Jean-Luc Vincent / Jeanne : Marie-Bénédicte Cazeneuve / La mère : Anne-Cécile Paredes / L’homme télé-achat : Philippe Fagnot

    Musique originale

    Antoine Bellanger et Vincent Pouplard

     

    Equipe technique

    Tournage Pays de la Loire

    Assistante à la réalisation: Marie-Pierre Groud / Scripte: Lisa Diaz / Chef opérateur image: Eloi Brignaudy / Chef électricien: Vincent Quéré / Électricien: Florian Sainson / Assistante caméra: Carole Thibaud / Machiniste : Baptiste Tirel / Chef opérateur son: Jérémie Halbert / Perchman : David Richard / Décoratrice: Aurore Casalis / Assistants décoratrice: Julie Raude – Anaïs Tromeur – Hugues Loinard / HMC: Pauline Deniel – Sylvie Aubry – Magali Kück / Régisseuse générale: Marie Giraudet / Photographe de plateau: Céline Lixon

     

    Tournage Bretagne

    Assistant à la réalisation: Paul Manaté / Chef opérateur image: Fabrice Richard / Chel opérateur son: Corinne Gigon / Électricien: Florian Sainson / Décorateur: Arthur Baudu / Maquilleuse et coiffeuse: Delphine Le Tennier / Régisseur Rennes: Thomas Delarue / Régisseur Plage: Nicolas Rio

     

    Chef monteur: Julien Cadilhac / Étalonneur: Ghislain Rio / Graphiste – Truquiste: Yannick Leboeuf / Monteur son: Jérémie Halbert / Mixeur: Frédéric Hamelin

     

    Direction de production: David Zard et Colette Quesson / Chargée de production: Isabelle Chauveau / Assistante de production: Inès Lumeau / Administratrices de production: Isabelle Chauveau et Cécilia Bouteloup

     

    Production

    Coproduit par A PERTE DE VUE et ZARLAB

    En coproduction avec TVR Rennes 35 Bretagne, Tébéo et Tébésud.

    Avec le soutien de la Région Pays de la Loire et de la Région Bretagne en partenariat avec le CNC, et de l’ADAMI

     

    Diffusions et festivals

    DOUARNENEZ Festival Grans Cru Bretagne – septembre 2015

    BETTON Festival court en Betton – juin 2015

    PARIS Club de l’Étoile – juin 2015

    NANTES Cinématographe – juin 2015

    AUDIERNE Festival du second rôle – mai 2015

     

    Distribution

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – F-35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr

     

    ZARLAB – 56 rue Bellier –F-44000 Nantes

    zarlab@free.fr

     

    Quelques mots du réalisateur…

    Au départ de « Patrick nu dans la mer » il y a la volonté de créer un film qui propose aux spectateurs de regarder ceux qui regardent, de s’appuyer sur la surface réfléchissante des écrans – bien que le faisceau soit parfois traversant – pour tisser la narration.

    Il fallait recréer ce qui serait vu. C’était l’un des paris du film : immerger la mise en scène au cœur d’un lieu clos où différents flux visuels se côtoient, où émissions mièvres et archives intimes s’entrechoquent et tantôt ennuient ou bien surprennent et bouleversent le personnage de Camille.

    Il fallait aussi créer un malaise, une situation affective qui implique les trois personnages du film et complique la révélation vécue par Camille. La présence de Jeanne perturbe sa découverte et gêne Patrick qui au fil du film devient désireux de (re)voir ces images enfouies et de comprendre le regard que sa fille porte sur celles-ci.

    Pour ce travail, j’ai puisé dans un lot constitué de révélations enfantines, de mes fantômes et finalement de « vies possibles » propre à mon histoire. En documentaire, j’aime tisser un récit imprégné d’un désir commun de film, de relations filmeur-filmé(s) mouvantes et souvent libératrices. J’ai cherché ailleurs le « moteur » de mon premier film de fiction. Invité par David Zard, l’un des producteurs du film, à travailler sur la notion d’écran intérieur, j’ai entamé l’écriture par une recherche d’images que je qualifierai d’intactes, de mémoires tenues secrètes, privées des mots qui doivent accompagner un choc, quel qu’il soit.

    Au-delà du travail scénaristique, cette réserve fut essentielle pour aborder le travail avec les comédiens et notamment Fleur Grouhan, âgée de 9 ans au moment du tournage et dont c’était la première expérience de cinéma. Je l’ai invitée à prendre le même chemin que moi, à puiser dans son histoire, pour traduire par le corps et la voix, le trouble, la défiance et la maturité du personnage de Camille.

    La réception des images, de celles qui bousculent, est au cœur de ce film et particulièrement de la scène finale. J’avais à cœur de mettre en scène ce moment de partage et de médiation bienveillante, loin d’une éducation « technique » de l’oeil, proche d’une écoute et d’une attention portée à ce qui est vu, compris, perçu, non-dit.

     

     

    LA PASSAGERE

    Amaury Brumauld

    2013 – 27′

     

    Synopsis

    Parce qu’il a laissé monter dans sa voiture une jeune femme recherchée par les autorités, Paul Costello, 65 ans, est mis en garde à vue par la Police. La fugitive n’est pas identifiée et Paul doit reconstituer les traits de son visage.

     

    Fiche technique

    Comédiens

    Paul Castello : Daniel Duval / Julien Boitel : Antoine Chappey / Hakim : Xavier Louvel

    poseuses : Emilie Hamou et Marie Mathilde Amblat

    Auteur, réalisateur et dessinateur

    Amaury Brumauld

    Co-scénariste

    Sébastien More

    Musique originale

    Arnaud Donez

    Equipe technique

    chef monteur : Denis Le Paven / chef opérateur : Matthieu Chatellier / chef électricien : Benoît Dupont / chef décoratrice : Célia Lecomte / ingénieur du son : Bruno Auzet / portraitiste : Adrien Delannoy / premier assistant réalisateur : Luc Catania / premier assistant réalisateur prépa : Christophe Demigne / scripte : Natasha Gomes De Almeida / assistant opérateur prise de vue : Raphaël Rueb / assistant son : Ivan Leborgne / assistante décoration : Emilie Lambert / maquilleuse, habilleuse : Sandrine Legrand / coach direction d’acteur : Babette Hauss / électricien : Guillaume Lemaitre / photographe de plateau : Christophe Demigne / stagiaire mise en scène : Jean-Baptiste Giuliani / stagiaire mise en scène et production : Anne Salmon / directrice de production : Annabelle Gangneux / régisseuse générale : Isabelle Bourdieu / stagiaire régie : Estelle Gore / renfort régie : Philippe Mureau / opérateurs After Effects : Frank Ternier & Denis Le Paven / étalonneur : Ghislain Rio / mixeur : Yann Legay / bruiteur : Olivier Chatron / monteur son : Kevin Feildel / assistant son : Benjamin Colleter / génériques et confirmation : Julien Moreaux / productrice déléguée : Colette Quesson / assistante : Agathe Lefebvre / stagiaires : Marie Carrez et Inès Lumeau

     

    Production

    Une production A Gauche en Montant production en coproduction avec TVR Rennes35Bretagne, Tébéo, Ty Télé & AGM Factory

    Avec le soutien de la Région Bretagne, de Ciclic-Région Centre en partenariat avec le CNC et avec la participation du CNC / Musique originale composée et enregistrée avec le soutien de la SACEM en association avec Ciclic-Région Centre

     

    Distribution

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – F-35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr

    Film disponible en DCP et DVD

    isan 0000-0003-79DF-0000-9-0000-0000-A

     

     

    Diffusions et festivals

    PRAGUE  Le festival du film français organisé en collaboration avec l’Ambassade de France en République Tchèque – novembre 2014

    RUSSIE Le cinéma français aujourd’hui en Russie – novembre 2014

    ALLEMAGNE Festival du film francophone de TÜbingen-Stuttgart – octobre / novembre 2014

    LOS ANGELES Festival City of light, city of angels – avril 2014

    CHINE Panorama du cinéma français – avril 2014

    KAZAKHSTAN Cinéma français aujourd’hui au Kazakhstan – avril 2014

    UKRAINE Le printemps français en Ukraine – avril 2014

    PARIS Festival ECU – avril 2014

    CHALON /s SAÔNE Médiathèque – mars 2014

    RENNES Festival Travelling – mars 2014

    VALLOIRE Festi’valloire – janvier 2014

    TOURS Cinéma Les studios – octobre 2013

    PARIS Cinéma Grand Action – octobre 2013

    DOUARNENEZ Festival de cinéma – août 2013

     

    TV5MONDE – 2014

    TEBEO TV – juin 2013

    TY TELE – juin 2013

    TVR RENNES35BRETAGNE – juin à novembre 2013

     

     

    Amaury Brumauld

    Une ombre au tableau

    documentaire, 55’, DVcam-Super 8-dessins numériques, 2009

    Production Les films du Balibari et L’Image d’Après

    Avec le soutien de Centre Images-Région Centre, du GIE Grand Ouest, du CNC, de la Procirep/Angoa, de TV Tours.

    Sélections 2009 & 2010 :

    Cinéma du Réel-Paris / Etats généraux du documentaire-Lussas / Escales documentaires-La Rochelle / Doxa-Vancouver / IFF-Vilnius / Festival de cinéma-Douarnenez / Festival Premiers Plans-Angers /Sciences et cinéma-Lyon / Cinéducation-Evreux (Grand Prix 2009)

    Diffusions en salles à Montpellier, Le Mans, Rennes, Poitiers, Tours, Marseille…

    Zebra

    Film expérimental, 20’, Super 8, 2006

    Production les Films du Dragon (Belgique)

    Avec le soutien de la Région Poitou-Charente et du Département de Charente-Maritime

    Sélections 2005 & 2006 : Etats généraux du documentaire-Lussas / extraits diffusés dans le journal de la culture Arte (le 23/08/06) / International Film Festival Rotterdam /Antimatter Underground Film Festival-Victoria BC Canada / Ismailia International Film Festival-Egypte (Prix du jury du meilleur film expérimental) / 14th Artfilm Festival-Trencin-Slovaquie/ Artefacts ??

    Rivière sonore/Nuit Blanche, 

    Captation de la performance de Christian Zanési aux Halles de Paris, production INA/GRM – 2004

    Voyage immobile

    documentaire, DVCAM,10’, 1998

    Production les Films du Dragon (Belgique)

    Autres :

    Storyboard publicité, en collaboration avec David Lynch

    Storyboard cinéma en collaboration avec Jean-Jacques Annaud (« Stalingrad »,1999), Rémy Julienne (« Goldeneye », James Bond 1994, « stunt show », Eurodisney, 2001….), Fabien Ontoniente (« Camping », 2005), Doug Liman (« La mémoire dans la peau », séquence poursuite automobile, 2000)…

    Dessins en direct et images de scénographie avec Ida Tesla, compagnie Pih-Poh

    Scénographie vidéo au Plessis, théâtres et à l’Opéra de Tours avec José-Manuel Cano Lopez

    Exposition collective : Dans le décor, dessins sur tablette graphique / 2005, The International Experimental Cinema Exposition-Denver / 2006, Lille et Tours

    Arts-Décoratifs de Paris : section vidéo-cinéma 1994-1998

    Militaire

    NEVERMORE

    Paul Manaté

    2012 – 30′

     

    Synopsis

    Cyril, jeune légionnaire métis, revient chez lui, à Tahiti, après une longue et lointaine mission militaire. Il revoit sa famille, ses amis…

     

     

    Fiche technique

    Comédiens

    Cyril : Raimana Tumahai / Sophie : Revatua Rossoni / Teva : Nephi Temahuki / Le père : Gérald Mingo / La grand-mère : Tapeta Manate

    Scénario et réalisation

    Paul Manaté

    Equipe technique

    Premier assistant réalisateur : Pierrick Vautier / Directeur de la photographie : Mathias Raaflaub / Chef électricien : Teva Juventin / Chef machiniste : Teiva Drion / Chef opérateur du son : Mathieu Vigouroux / Directrice de production et Scripte : Véronique Lamarche / Régisseuse générale : Tareparepa Teinauri / Montage image : Camille Lotteau / Etalonneur : Fred Ricci / Monteur son : Joan Cuq / Bruiteur : Javier Marin Leyton / Mixage : Yann Legay

     

    Production

    Une production Local Films en coproduction avec A Gauche en Montant production et Archipel Production.

    Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’image animée Aide au programme d’entreprise de la Région Bretagne, en partenariat avec le CNC de l’Aide à la Production Audiovisuelle et Cinématographique de la Polynésie française et de la PROCIREP et de l’ANGOA/AGICOA

     

    Distribution

    Local Films 50/52 rue du faubourg Saint Denis 75010 Paris (France) –
    Tel: +33 (0)1.44.93.73.59 / Fax: +33 (0)1.44.93.70.33
    Visa d’exploitation n° 131.960
    Film disponible en DCP et DVD
    © Local films / A Gauche en Montant Production / Archipel Production / Dépôt légal 2013

     

    Festivals

    INDE Festival Kashish mai – 2014

    CLERMONT-FERRAND Festival International du court-métrage 2013 / Films en Région

     

    Paul Manaté

    A partir de 1996, Paul Manaté réalise trois documentaires musicaux :
    Cosmic Funk pour Paris Première, Abbey Lincoln is, qui sera diffusé sur Paris Première, Arte, Rai, RTBF et RFO, puis Terry Callier, pour Paris Première, RFO et RTBF.Il est le réalisateur de quatre courts métrages de fiction : Ina (1999), sélectionné à Villeurbanne, Rotterdam et Téhéran… Mes quatre mots (2009), A l’arraché (2010) dans « la collection pique sa crise », Préachat et diffusion Canal +, sélectionné à Clermont-Ferrand 2010 hors competition et à la Semaine de la Critique Cannes 2010. Nevermore est son quatrième court métrage.

    Quelques mots du réalisateur…

    Métis, « demi » disent les Tahitiens
    Ce film part de l’envie de scruter le trouble identitaire d’un héros ambigu et « indécis », écartelé entre ses deux cultures. Il y avait aussi la nécessité organique, pour moi qui suis né là-bas, de filmer Tahiti et les Tahitiens comme un pays singulier mais néanmoins banalement humain, et donc possiblement dramatique.

    Le récit est celui d’une réadaptation, d’une réappropriation de l’espace et du temps dans une parenthèse déambulatoire à la fois géographique et sentimentale. Comme s’il cherchait à retrouver ses marques, Cyril circule dans un mouvement instinctif et chaotique qui ressemble à la fois à une fuite et à une (re)découverte.

    Tahiti est une île isolée du monde dans laquelle Cyril glisse et tourne en rond, en quête de ces liens, évidents et naturels, ludiques et enfantins, que son exil a inexorablement dénoués.
    Complexité des rapports, confusion des liens. Les dialogues paraissent butter les uns contre les autres, les questions ne trouvent pas de réponses claires, où les langages eux-mêmes s’entremêlent pour égarer la vérité. Cyril reste aussi un mystère…

    L’exil est une ouverture au monde qui remue et transfigure en profondeur, inconsciemment. Jusqu’à dénaturer et déshumaniser ? Les questions identitaires se résument trop souvent à une réflexion ethnique. Le parcours mélancolique de Cyril, incapable de se réinvestir dans sa vie, est celui d’un jeune homme qui grandit mais aussi celui d’un fantôme qui rode et fonctionne comme un « corps » devenu insensible et extérieur à la réalité d’un monde devenu absurde et incompréhensible. Un animal hybride inquiétant, « atomique », qui, comme la société polynésienne, a perdu son innocence et cherche encore le chemin de son identité.