• Catégories
  • Archives pour la catégorie Documentaire

    L’OMBRE DE VENCESLAO

    Caroline Rubens

    Documentaire de création

    En coproduction avec TVR, avec le soutien de la Ville de Rennes, avec le soutien de la Région Bretagne, de la PROCIREP-ANGOA et de la Sacem et avec la participation du CNC.

    2017 – 54′

     

    Synopsis

    De juin à octobre 2016, nous plongeons dans les coulisses de l’Opéra de Rennes, au moment de la création de L’Ombre de Venceslao, écrit, composé et mis en scène par un trio d’origine argentine : Copi auteur de la pièce adaptée, Martin Matalon compositeur de la musique créée en 2016, Jorge Lavelli pour la mise en scène. Autour de Lavelli et Matalon, l’équipe est jeune et c’est un défi ! Le film accompagne la création d’un monde haut en couleurs.

     

    Fiche technique

    Ecriture et Réalisation

    Caroline Rubens

    Equipe technique

    Image Caroline Rubens / Images additionnelles Matthieu Tillaut / Son Vincent Pessogneaux -Emmanuelle Sabouraud – Corinne Gigon / Montage Virginie Véricourt – Grégory Nieuviarts /Étalonnage Pierre Bouchon / Montage son et mixage Corinne Gigon /

     

    Tourné lors de la création mondiale à l’Opéra de Rennes de L’Ombre de Venceslao, de juin à octobre 2016.

    Un opéra de Martin Matalon sur un livret et dans une mise en scène de Jorge Lavelli d’après la pièce de Copi

     

    Conception et mise en scène Jorge Lavelli / Composition Martin Matalon / Direction Musicale Ernest Martinez Izquierdo / Collaboration Artistique Dominique Poulange / Scénographie Ricardo Sanchez-Cuerda / Costumes Francesco Zito / Lumières  Jean Lapeyre et Jorge Lavelli / Etudes Musicales Sylvie Leroy / Répétitions danse Jorge Rodrigue

    Venceslao Thibaut Desplantes / China Estelle Poscio / Rogelio Ziad Nehme / Mechita Sarah Laulan / Largui Mathieu Gardon / Coco Pellegrini Jorge Rodriguez / Voix Perroquet David Maisse / Gueule de Rat Germain Nayl / Le Singe Ismaël Ruggiero / Serviteurs de scène Paul Henri Nivet – Benjamin Leblay – Stefano Amori – Yann Sylvère Le Gall / Bandonéonistes Anthony Millet – Max Bonnay – Guillaume Hodeau – Victor Villena / Ingénieur du son Max Bruckert

    Ainsi que les musiciens de L’Orchestre Symphonique de Bretagne.

     

    Production

    Une production A PERTE DE VUE

    Productrice déléguée Colette Quesson

    Secrétaire de production Inès Lumeau / Stagiaire production Déborah Gillet

    en coproduction avec TVR avec le soutien de la Ville de Rennes, avec le soutien de la Région Bretagne en partenariat avec le CNC. Avec le soutien de la SACEM. Avec la participation du CNC. Avec le soutien de la PROCIREP – Société des Producteurs et de l’ANGOA.

    L’ÉTRANGE HISTOIRE D’UNE EXPÉRIENCE URBAINE

    L’ÉTRANGE HISTOIRE…disponible en DVD

    Julien Donada

    2016 – 54′

     

    Synopsis

    Sophie Ricard et Patrick Bouchain, architectes urbanistes, expérimentent à Rennes une nouvelle manière de répondre aux besoins de la ville et de ses habitants. Autour du bâtiments Pasteur, vaste lieu désaffecté, ils provoquent et coordonnent une multitude d’activités initiées par les citoyens, pour les citoyens, faisant surgir besoins et désirs. Entre soutien et oppositions, doutes et interrogations, une étrange histoire commence…

     

    Fiche technique

    Ecriture et Réalisation

    Julien Donada

    Equipe technique

    réalisation des séquences animées : Jeanne Paturle et Colombe Salvaresi / image : Julien Donada, Hervé-Jacques Passard, Guillaume Kozakiewicz  / images additionnelles : Hadrien Basch / son : Dominique Dallemagne, Corinne Gigon et Laurent Benaïm / montage : César Diaz / musique : Jérémy Nattagh / étalonnage : Fabrice Richard / montage son : Manuel Vidal / mixage : Corinne Gigon / directrice artistique : Charlotte Erlih / assistant montage : Antoine Prévost / voix : Laurence Chassin, Dominique Parent, Patrick Bouchain et Christophe Reymond

    administratrice de production : Silvia Valencia Agudo / directeur de production : Alain Bastide / assistante de production : Inès Lumeau / stagiaire de production : Mathilde Mouzon / productrice déléguée : Juliette Cazanave / coproductrice déléguée : Colette Quesson / ARTE France Unité Société et Culture : Martine Saada / chargée de programmes : Anne Charbonnel

     

    Production

    Kepler 22 & A Perte de Vue en coproduction avec Arte France

    Avec la participation du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée, avec le soutien de la Région Bretagne, en partenariat avec le CNC, de la Direction Générale des Patrimoines, et avec le soutien de la PROCIREP-ANGOA.

     

    Diffusions et festivals

    Diffusion ARTE – juillet 2016

    BORDEAUX Festival FIFAAC – juillet 2016 Grand Prix des étudiants de l’ENSAP (Ecole d’Architecture de Bordeaux) et Mention du Jury International du Fifaac 2016.

    LE DERNIER CONTINENT

    LE DERNIER CONTINENT disponible en DVD

    Vincent Lapize

    2015 – 77′

     

    Synopsis

    Sur une durée de deux ans, du printemps 2012 au printemps 2014, Le Dernier Continent construit la fresque d’une expérience politique mouvante : celle mise en place par les opposants au projet d’Aéroport Grand-Ouest à Notre-Dame-des- Landes.

    Le film est un double portrait. Celui d’un lieu, la ZAD, soit 2000 hectares de forêts et de prairies appelés « Zone à Défendre » par ceux qui y vivent et « Zone d’Aménagement Différé » pour l’État et les promoteurs. Et celui de quelques militants aux profils divers, anciens habitants, activistes, sympathisants, constructeurs, combattants et paysans, qui partagent au quotidien une expérience politique atypique.

    De l’opposition immédiate à l’autonomie alimentaire et énergétique, de l’organisation de stratégies de résistance à la mise en place d’alternatives sur le long terme, de quelques dizaines de squatteurs à plusieurs centaines de militants venus de toute la France, le film interroge la lutte.

     

    Fiche technique

    Réalisation

    Vincent Lapize

    Montage

    Marie-Pomme Carteret

    Musique originale

    Pierre-Laurent Bertolino

    Montage son et mixage

    Frédéric Hamelin

    Production

    Colette Quesson, Romain Lardot et Gabrielle Gerll

     

    Production

    Production A PERTE DE VUE et RÉEL FACTORY en coproduction avec TV Rennes 35 Bretagne, Tébéo et Tébésud et Télénantes.

    Avec le soutien du CNC, de la Procirep-Angoa, de la Région Poitou-Charentes, du Département de la Vienne et de la Région Bretagne.

     

    Diffusions et festivals

    SORTIE NATIONALE LE 11 NOVEMBRE 2015

    Toutes les infos sur les dates et lieux de projections sur Le dernier continent

    Sélectionné dans le cadre des pépites du documentaire par Médiapart.

    Sélectionné comme l’un des 10 meilleurs documentaires de l’année par La Croix.

    MONTREAL Cinéma sous les étoiles – août 2016

    LA ROCHELLE Festival International du Film – juillet 2016

    PARIS Festival Hors Pistes, Beaubourg – mai 2016

    LILLE Ecollywood -(Avant-première) – octobre 2015

    DOUARNENEZ Festival de cinéma (Avant-première) – août 2015

    MELLIONNEC Rencontres du film documentaire (Avant-première) – juin 2015

    POITIERS Festival Raisons d’Agir (Avant-première) – avril 2015

    REDON Ciné Manivel (Avant-première) – avril 2015

    NOTRE-DAME-DES-LANDES Université populaire anarchiste du Haut Fay – avril 2015

     

    Distribution

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – 35000 Rennes

    Colette Quesson – 06 13 33 16 17 – assistant@apertedevuefilm.fr

     

    LA ZONE À DÉFENDRE

    Vincent Lapize

    2015 – 52′

     

     

    Synopsis

    Sur une durée de deux ans, du printemps 2012 au printemps 2014, Le Dernier Continent construit la fresque d’une expérience politique mouvante : celle mise en place par les opposants au projet d’Aéroport Grand-Ouest à Notre-Dame-des- Landes.

    Le film est un double portrait. Celui d’un lieu, la ZAD, soit 2000 hectares de forêts et de prairies appelés « Zone à Défendre » par ceux qui y vivent et « Zone d’Aménagement Différé » pour l’État et les promoteurs. Et celui de quelques militants aux profils divers, anciens habitants, activistes, sympathisants, constructeurs, combattants et paysans, qui partagent au quotidien une expérience politique atypique.

    De l’opposition immédiate à l’autonomie alimentaire et énergétique, de l’organisation de stratégies de résistance à la mise en place d’alternatives sur le long terme, de quelques dizaines de squatteurs à plusieurs centaines de militants venus de toute la France, le film interroge la lutte.

     

    Fiche technique

    Réalisation

    Vincent Lapize

    Montage

    Marie-Pomme Carteret

    Musique originale

    Pierre-Laurent Bertolino

    Montage son et mixage

    Frédéric Hamelin

    Production

    Colette Quesson,Romain Lardot et Gabrielle Gerll

     

    Production

    Production A PERTE DE VUE et RÉEL FACTORY en coproduction avec TV Rennes 35 Bretagne, Tébéo et Tébésud et Télénantes.

    Avec le soutien du CNC, de la Procirep-Angoa, de la Région Poitou-Charentes, du Département de la Vienne et de la Région Bretagne.

     

    Diffusions et festivals

    TVR RENNES35BRETAGNE – mars 2015

    TÉBÉO – mars 2015

    TÉBÉSUD – mars 2015

     

    Distribution

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – 35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr – 06 13 33 16 17

     

    RÉEL FACTORY – 3, place de la liberté – 86000 Poitiers

    infos@reelfactory.org

     

    CHRONIQUES DE LA RIVIERE


    CHRONIQUES DE LA RIVIÈRE disponible en DVD

    E. Boccard

    2015 – 52′

     

    Synopsis

    Nellie, Soazig et Philippe-André sont pénichards. La rivière imprègne leurs gestes quotidiens, leur imaginaire et leurs peurs. Venus s’installer sur l’Erdre à Nantes dans les années 70 avec des rêves de liberté immenses, ils sont aujourd’hui dans l’oscillation entre deux époques, entre réel et fantasme, conviction et doutes. Et pour continuer à rêver, ils se racontent des histoires…

     

    Fiche technique

    Ecriture et réalisation

    E. Boccard

    Equipe technique

    image : E. Boccard, Vincent Pouplard et Émilie Le Clerc / son : E. Boccard / montage : E. Boccard, Régis Noël et Agnès Bruckert / accompagnement à l’écriture : Nathalie Marcault / étalonnage : Lionel Monier / génériques : Régis Noël / montage son : Martin Gracineau / mixage : Martin Gracineau / productrice déléguée : Colette Quesson / assistante de production : Inès Lumeau

     

    Production

    Produit par A PERTE DE VUE Colette Quesson

    en coproduction avec Télénantes et Lyon Capitale TV.

    Avec l’aide à la production de la Région Pays de la Loire, la participation du CNC et le soutien de la PROCIREP-ANGOA. Avec le soutien au développement de la Région Bretagne et de la Région Pays de la Loire

    Un film soutenu par l’École documentaire de Lussas et réalisé dans le cadre de la collection Primavera

     

    Distribution salles

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – F-35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr

    Film disponible en DVD

    isan 0000-0003-603F-0000-2-0000-0000-V

    JOURS ETRANGES

    Julien Oberlander

    2013 – 58′

     

    Synopsis

    Ces Jours étranges, c’est cette époque tourmentée de tous les désirs et de toutes les découvertes, cet âge où la confusion suscite la maladresse. C’est, en somme, le temps incertain de l’adolescence.

    De septembre 2011 à mars 2012 onze jeunes danseurs amateurs, accompagnés de deux danseuses professionnelles, ont participé à la recréation de la pièce Jours étranges du chorégraphe Dominique Bagouet. Les thèmes de la pièce, comme la recherche d’identité et le rapport à l’autre, sont autant d’enjeux pour ces adultes en devenir. Au fil des répétitions, rythmées par le mythique album Strange Days du groupe The Doors, les adolescents se confrontent au corps de l’autre. Il suscite tantôt émoi, timidité, désir ,…

    Les jeunes se jaugent, se heurtent et parfois osent se toucher, être ensemble pour finalement se révéler aux spectateurs sur la scène du centre culturel rennais le Triangle. En parallèle à ce travail artistique, qui invite ces adolescents à exprimer leur personnalité, le film s’intéresse à leurs conversations intimes, entre ami(e)s, saisies dans leurs moments de liberté et d’errance dans la ville.

    À travers les quêtes amoureuses, propres à l’adolescence et objet de la pièce de Dominique Bagouet, ce documentaire fait le récit de jeunes qui font naître collectivement une oeuvre par l’affirmation de ce qu’ils sont.

     

    Fiche technique

    Réalisation

    Julien Oberlander

    une recréation de la pièce chorégraphique «  Jours étranges  » de Dominique Bagouet

    Directrices artistiques

    Catherine Legrand & Anne-Karine Lescop

    Equipe technique

    danseurs : Leslie Degot, Annabelle Du Defrance, Alexis Hédouin, Eve Jacquet, Matéo Labrosse, Shankar Lestréhan, Sarah Montreuil, Isaac M’Vemba, Melvin Nze-Egoune, Valentine Petitjean, Pauline Rip / son :  Patrick Rocher, Corinne Gigon, Vincent Pessogneaux, Benoît Allard, Sylvain Bernard / montage : Marie-Pomme Carteret / image : Julien Oberlander / montage son : Joan Cuq / étalonnage : Marcello Cilurzi / mixage : Frédéric Hamelin

     

    Production

    Une production lesfilmsduprésent en coproduction avec A Gauche en Montant production

    avec le soutien de TVR Rennes35Bretagne, CNC, région Bretagne, PROCIREP-ANGOA

     

     

    Distribution salles

    lesfilmsduprésent – 19 rue de la République 13200 Arles

    diffusion@lesfilmsdupresent.fr

    isan 0000-0002-E453-0000-N-0000-0000-5

    Diffusion festivals

    PARIS Festival pointdoc – juin 2014

    SENE Le Studio Le mois du documentaire – novembre 2013

    PORTO-NOVO BeninDocs Festival International du Film Documentaire – novembre 2013

    PLENEUF VAL ANDRE rencontres Doc’Ouest – septembre 2013

    TVR RENNES35BRETAGNE – mai/juin 2013

    CARCASSONNE Cinéma Le Colisée – avril 2013

    RENNES Le Triangle Cité de la Danse – mars 2013

     

     

    Distribution vidéo

    lesfilmsduprésent – 19 rue de la République 13200 Arles

    diffusion@lesfilmsdupresent.fr

    Julien Oberlander

    Né dans les années 70 à Paris, ses films se construisent à partir d’un arrière-plan marqué par le rythme d’une routine urbaine et domestique. Ils traitent du quotidien, des gestes qui se répètent, du lieu familier où ils prennent place et de l’interaction entre les individus qui sont contraints par cet univers.

    Ses films visent à montrer comment les actes de notre quotidien façonnent notre individualité. De ce point de vue le documentaire Jours étranges fait le récit, à travers les répétitions d’un spectacle, d’un processus artistique qui permet à des individus de construire leur personnalité.

    Tout contre toi 

    film de fin d’études l 18 minutes l 2009 l Ardèche Images

    Une mère célibataire au passé douloureux met toute son énergie à élever son fils hyperactif.

    La collection 

    en développement l 30 minutes l Bourse Brouillon d’un rêve, SCAM

    RICARDO CAVALLO OU LE REVE DE L’ EPERVIER

    Isabelle Rèbre

    2013 – 52′

     

    Synopsis

    Le peintre Ricardo Cavallo, argentin exilé en France, s’est installé dans le Finistère où il s’est entouré d’élèves. Quelle que soit la couleur du ciel, Cavallo plante son chevalet dans une sorte de bout du monde face à l’océan ou au pied du viaduc de Morlaix. Et si, à travers ces paysages, il cherchait à retrouver des traits connus, un passé enfoui ? Peut-être, que tous ces décors, ces paysages ne sont là que pour mieux cacher un visage qui est au centre de sa cathédrale…

     

    Fiche technique

    Ecriture et réalisation

    Isabelle Rèbre

    Equipe technique

    image : Isabelle Rèbre / images bureau : Emilien Awada / montage : Marie-Pomme Carteret / étalonnage : Pascal Nowak / générique et conformation : Julien Moreux / son : Isabelle Rèbre et Bruno Auzet / montage son : Kévin Feildel / mixage : Yann Legay

     

    Production

    Coproduit par A Gauche en Montant production-Colette Quesson et Senso Films-Maryline Charrier,

    en coproduction avec TVR Rennes35Bretagne, Tébéo et Ty Télé.

    Avec le soutien de la Région Bretagne en partenariat avec le CNC, et avec la participation du CNC et de la PROCIREP, Société des Producteurs et de l’ANGOA/AGICOA.

     

    Distribution salles

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – F-35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr

    Film disponible en DCP, Blu-Ray et DVD

    isan 0000-0003-26C7-0000-7-0000-0000-1

    © Senso Films – A Gauche en Montant production – Carrément à l’Ouest  – Tébéo – TVR – Ty Télé

    Tous droits réservés – 2013

     

     

    Diffusions et festivals

    TEBEO TV – juin et novembre 2013

    TVR RENNES35BRETAGNE – juin et novembre 2013

    TY TELE – juin et novembre2013

    DOUARNENEZ Festival de cinéma – août 2013

    SAINT-DENIS Cinéma l’écran – septembre 2013

    MUZILLAC Le mois du film documentaire – novembre 2013

    PLOGOFF Le mois du film documentaire – novembre 2013

    MONTREUIL (CAP)* / La fabrique – décembre 2013

    PARIS Ateliers VARAN – février 2014

    MALESTROIT Médiathèque – mars 2014

    MORLAIX Cinéma LA SALAMANDRE – juin 2014

    LORIENT – juin 2014

     

     

    Isabelle Rèbre

    Elle a réalisé une dizaine de documentaires, essentiellement des portraits, dont plusieurs

    portraits d’artistes. Elle vient de finir  Ricardo Cavallo ou le rêve de l’épervier (DVD à

    paraître) et réalisé en 2006 La peinture de Jean Rustin (Festival de Clermont Ferrant et 

    distribué en DVD par Les films du Paradoxe). La même année, pour une commande de la

    ZDF (Berlin), elle a réalisé Après la colère (Arte 2006), des portraits de lycéens et d’étudiants

    en lutte contre le CPE. En 2003, le portrait du cinéaste André S. Labarthe de la tête aux pieds 

    (Ciné-Cinéma et Etats Généraux de Lussas). En 2001, Charles Rojzmann, thérapeute social (

    Arte).

     

    Elle prépare actuellement un film autour du peintre américain Jackson Pollock et de son frère

    Charles, en rapport avec une exposition qui aura lieu au Guggenheim de Venise en 2015.

     

    Elle est l’auteure de plusieurs pièces de théâtre. Sa dernière pièce, « Fin » inspirée par les

    derniers feux du cinéaste Ingmar Bergman, sera créée par Bernard Bloch ( Réseau Théâtre) en

    2014 et des lectures de la pièce auront lieu cet été au festival d’ Avignon. En écho à cette

    pièce, elle vient d’écrire un ouvrage de cinéma La dernière photographie sur l’utilisation de la

    photographie dans Saraband, le dernier film de Bergman (édition en cours).

    Sur une commande de Bernard Comment elle a écrit pour France Culture Ton 8 mai 1945 et le 

    mien  diptyque diffusé en 2001 avec Maurice Garrel et Evelyne Didi.

    Le texte a été publié dans une version littéraire par François Bon sur Publie.net.

    Sa première pièce Moi quelqu’un a été créée à Paris ( Théâtre de l’Atalante en 1998) et est

    publiée chez Actes Sud Papier.

     

    Enfin, elle a produit pour France Culture depuis 1993 une trentaine de documentaires

    (Nuits magnétiques, Surpris par la nuit) en grande partie en rapport avec l’art et la littérature (

    A la recherche d’Unica Zürn, Des écrivains en exil, Kateb Yacine, Après la dernière bande

    propos d’une pièce de Beckett), Les frères Pollock, etc…) 

     

    Elle est par ailleurs chargée de cours en M2 de Politiques Culturelles à Paris 7 où elle

    enseigne le cinéma documentaire.

     

    VIES METALLIQUES, RENCONTRES AVEC PIERRE BERGOUNIOUX

    Henry Colomer

    2012, 52′

     

     

    Synopsis

    Pierre Bergounioux, écrivain, est aussi un sculpteur qui trouve son inspiration en récupérant dans les casses des épaves du monde industriel et agricole. Henry Colomer a choisi d’explorer avec lui la veine métallique qui affleure dans son œuvre.

    Dans le fracas d’étincelles de son atelier ou le silence de son bureau, la magie des signes ressuscite ce que la mort a emporté.

    « L’air, la lumière ne sont pas, comme on croit, inhabités, vides mais, parfois, par endroits, vibrants, chargés de présences éminentes. »

     

    Fiche technique

    Ecriture et Réalisation

    Henry Colomer

    Equipe technique

    image : Henry Colomer / musique originale : Julien Vincenot / percussions : Joël Lorcerie / montage : Stéphane Foucault / son : Jocelyn Staderoli, Henry Colomer / montage son : Séverine Ratier / assistant réalisateur : Emmanuel Pasquet / régie : Antoine Chapel / étalonnage : Marcello Cilurzi / générique : Adeline Rosso / mixage : Yann Legay

     

    Production

    Une production A Gauche en Montant production en coproduction Bip TV.

    Avec le soutien de la Région Bretagne, la Région Limousin et de Ciclic-Région Centre en partenariat avec le CNC, et avec la participation du CNC, de la PROCIREP, Société des Producteurs et de l’ANGOA/AGICOA

     

    Distribution salles

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – F-35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr

    ISAN 0000-0003-46E3-0000-S-0000-0000-R

    Film disponible en DCP et DVD

     

    Distribution vidéo

    Les Editions de l’Oeil – 7 rue de la Convention F-93100 Montreuil

    Tel: +33 (0)1.49.88.03.57

    editionsdeloeil@gmail.com

    http://www.editionsdeloeil.com

     

    Diffusions et festivals

    NANTES Le lieu unique – janvier 2015

    NANTES Université permanente – décembre 2014

    LE MANS Cinéma Le Royal – avril 2014

    PARIS club de l’étoile – janvier 2013

    RENNES les champs libres – avril 2013

    LE CREUSOT Médiathèque – mai 2013

    DOUARNENEZ festival de cinéma – août 2013

    BERCY cinémathèque de Paris – septembre 2013

    BRIVE cinéma Rex – septembre 2013

    TULLE cinéma Le palace – septembre 2013

    ORSAY cinéma espace Jacques Tati – octobre 2013

    BOURGES Ecole nationale supérieure d’art – novembre 2013

    ISSOUDUN Médiathèque Albert-Camus – novembre 2013

    VANNES le Trussac café – décembre 2013

     

    Henry Colomer

    Né à Perpignan en 1950, Henry Colomer fait des études de philosophie, puis de cinéma à l’IDHEC et au Dramastiska Institutet de Stockholm.

    Il a réalisé une trentaine de films, dont un long métrage de fiction, Nocturnes.

     

    Parmi ses documentaires, des portraits d’écrivains (Salvadir Espriu, Primo Levi, Victor Hugo l’exilé) et d’artistes (Iddu, Ricercar), ainsi que des films historiques dans lesquels il s’est particulièrement attaché à explorer les grands bouleversements du début du XXe siècle : Monte veritá (Prix du meilleur documentaire SCAM et Festival du film historique de Pessac, 1996), Optimum (Prix de la pédagogie scientifique, Festival du film d’art et pédagogique de l’UNESCO 2000), Sous les drapeaux (Prix du jury au Festival du film historique de Pessac, 2008, Award for Best Use of Footage, Focal International Awards, Londres 2010).

     

    Henry Colomer a également écrit deux scénarios de fiction réalisés par Lam Lê : Rencontre des nuages et du dragon et Poussière d’empire.

    En 1996, il réalise le CD ROM Une Trêve  avec Xavier Philippe et conçoit des CD ROM pour la BNF.

    De 1998 à 1999, il écrit pour ARTE, France 2 et la RAI, des scénarios de dessins animés d’après les bandes dessinées d’Hugo Pratt (La Maison dorée de Samarkand –  Les Éthiopiques –  La Malédiction des hommes léopards).

    En 2001, il réalise pour Arte une série de dix films de trois minutes, mêlant danse et animation, diffusés pour la fête de la musique : Tempo !

     

    Extrait de filmographie

     

    L’atelier du traducteur – Plateforme Internet en développement – 2012 / Prod  : Saraband Films / A Gauche en Montant production.

    Accessible en ligne et sur tablette, latelierdutraducteur.com propose d’explorer les plus belles pages de la littérature étrangère, classique et contemporaine en compagnie des meilleurs traducteurs français. L’Internaute navigue d’une langue à l’autre, entre dans l’intelligence d’un texte, appréhende les choix faits par les traducteurs ou affine sa connaissance des langues.

     

    Vies parallèles  52′ – 2011 / Prod  : Saraband Films / Automatic Films / INA – Diffusion FR3,  TV3, 2010 – Histoire.

    La France de la « reconstruction » se caractérise par un élan collectif, un goût pour l’aventure sous toutes ses formes et une confiance illimitée dans les prouesses de la science et de la technique. Entre la peur et l’émerveillement, un enfant se construit un petit monde, une collection de souvenirs singuliers dont il réalise, longtemps après, qu’il les a partagés avec toute une génération.

     

    Sous les drapeaux  45′ – 2009 / –  Production AMIP – Diffusion Arte, BIP TV.

    Mention spéciale au Festival du film historique de Pessac. 

    Focal International Award, Londres 2010 (Meilleure utilisation d’archives dans un documentaire)

    Drapeaux, vêtements liturgiques, uniformes, costumes, langes, draps, pansements, linceuls : les étoffes tissent la trame de nos jours et de nos nuits. À partir d’archives sur les tissus, « Sous les drapeaux » se propose d’éclairer les premières décennies du XXe siècle. Film musical, sans commentaires.

     

    Iddu, l’atelier de Jean-Michel Fauquet  52′ – 2008 / Prod  : Moviala Fims / Tarmak Films  – Diffusion TV Tours, Citizen TV.

    De février à novembre 2007, Henry Colomer a filmé le photographe Jean-Michel Fauquet dans la maturation de son travail, c’est-à-dire dans l’encerclement singulier de son œuvre par mouvements disgressifs ou orbiculaires, essais, marches, travaux parallèles, voyages, trouvailles, jusqu’au largage définitif du merveilleux bazar enfin jugé digne d’exister.

     

    Nocturnes   Long métrage 1h15 – Sortie en salles le 25/04/2007 / avec Sarah Grappin, Miquel Garcia-Borda, Zacharie Olivet, Quentin Testas – Prod : Archipel 35 – Dist DVD Les Films du Paradoxe.

    A la fin des années 50, neuf moments privilégiés de la vie d’un enfant et la chronique du monde qui change autour de lui. Sans prévenir, la grande Histoire s’invite dans le petit univers fragile où il évolue.

     

    L’exilé  52′ – 2002 / Prod : Artline Films – Diffusion Arte.

    Édition DVD : Doc Net, 2008

    À travers les textes et les dessins de Victor Hugo, une plongée autobiographique dans l’intimité créatrice du poète exilé, toujours en prise avec l’histoire. Comme un journal de bord, les dessins et les extraits d’œuvres de Victor Hugo dévoilent, année après année, le versant le plus tumultueux de sa vie.

     

    Optimum  52′ – 2000 / Prod : Idéale Audience  – Diffusion Arte.

    Prix de la pédagogie scientifique au Festival du film d’art et pédagogique de l’Unesco.

    Ce film rapproche les destins de trois visionnaires anglais du XIXe siècle qui ont partagé le credo devenu pour nous si familiers : tout doit être utile, toutes les ressources humaines doivent être optimisées et rentabilisées. Jeremy Bentham, un juriste, Charles Babbage, un inventeur, et Francis Galton, un statisticien, ont tendu leurs forces vers un « zéro défaut » appliqué à l’ensemble de la société.

     

    Monte Verità  52′ – 1997 / Prod : AMIP  – Diffusion Arte.

    Prix du meilleur documentaire, Festival du film historique, Pessac  

    Prix du meilleur documentaire de télévision, SCAM 1998

    A la fin du siècle dernier, naît en Allemagne un mouvement tourné vers le passé, vers la pureté des origines, un idéal de liberté et de beauté : le mouvement de réforme de la vie. Le film recherche les racines de ce mouvement dans l’histoire allemande et analyse son implantation en 1900 au Monte Verità, en Suisse, qui devient un lieu de refuge pour de nombreux rebelles de la politique et des arts  ; des idées et des modèles de comportements que partagent pendant quelque temps des anarchistes et de futurs idéologues nazis.