• Catégories
  • Archives pour la catégorie Films

    BORDERLINE / Guillaume Kozakiewiez

    52′ – En développement

    En 2020, le tiers-lieu éphémère initié à Vannes autour du graffiti et du street art prolonge son aventure, avec un public varié et très nombreux, qui se découvre une appétence pour ces propositions alternatives mais aussi dans la tendance du marché de l’art. Cette année, se joue une phase troublante avec le recouvrement des 28 oeuvres actuellement exposées, par 28 nouvelles propositions artistiques… avant la destruction du bâtiment en 2021.  

    IMPRESSIONS D’ADOLESCENCES / Céline THIOU

    52′

    Documentaire

    En développement

    Synopsis

    Ils sont 7. Ensemble, il y a 7 ans, nous avons tourné un film sur leur enfance. Aujourd’hui, la plupart d’entre eux sont adolescents. À cette nouvelle étape de leur vie, ils font face, en entretien, à leurs questions, confient leurs peurs, partagent leurs espoirs et leurs rêves. Dans le réel, ils conquièrent de nouveaux territoires, partagent les géographies spatiales et intimes d’une autonomie toute neuve. Adolescents d’aujourd’hui, ils s’engagent avec humour et courage dans un monde social autant désiré que craint.

    FRATERNITE / Adrien CHARMOT

    45′

    Documentaire

    En développement.

    Synopsis

    Dans un petit hameau de campagne, quelques sœurs accueillent des personnes vulnérables. Dans l’ordinaire des jours, le travail de la terre, les grandes tablées, les corps à nourrir et à soigner, une foi sans discours s’incarne dans le dévouement à l’autre. Des Coeurs Simples propose de regarder par bribes les liens et les paysages qui unissent les habitants disparates de cette maison. Au cœur même des violences de notre monde, celles d’une ruralité en souffrance, de migrants dont personne ne veut, l’horizon est celui de la disparition prochaine de ces femmes et du refuge qu’elles ont créé.    

    SKYMAN / Loïc JOURDAIN

    80′

    En développement

    Skyman raconte le parcours d’une famille qui défie l’un des plus grands tabous de notre société : comment parler de la mort lorsque son enfant n’a plus longtemps à vivre ?

    Production

    En coproduction avec Lugh Film (Irlande), Erica Starling Productions (Northern Ireland), Corso Film (Allemagne), Soil Siu Film (Irlande).

    Sélections

    Documentary Campus 2018, Belfast Doc Market

    I will love myself until death, by Léa Lanoë

    GERDA FRIEDA, JANETT / Léa LANOË

    Titre allemand : ICH WERDE MICH LIEBEN, BIS ZUM TOD
    59′

    Documentaire
    En développement.

    Avec le soutien au développement de la Région pays de la Loire

    Synopsis

    Frida est ma voisine dans la Karl-Kunger Strasse à Berlin, elle est aussi activiste du Barfusspartei, le parti des pieds nus qu’elle a créé… Et cosmonaute, mais elle n’a pas encore visité d’autres planètes. Notre fabrique du cinéma l’y emmène.

    Sélections

    Brouillon d’un rêve SCAM, avec le soutien de la Région Sud (Writing), Rencontres Premiers films Lussas 2018

    ZONE LIBRE / Lisa DIAZ

    90′

    Premier long métrage. Avec la collaboration de Clara Bourreau et d’Anne-Louise Trividic.

    Avec le soutien au développement de la Région Bretagne, du CNC, des Pays de la Loire et de Ciclic.

    Résidence d’écriture de long métrage de fiction « De l’écrit à l’écran » à Presles, Vercors.

    Projet en résidence au Groupe Ouest dans le cadre du Boost Camp initié par Diana Elbaum. Consultantes : Anne-Louise Trividic & Séverine Vermesrch.

    En développement

    Synopsis

    C’est l’été 83. Garance, 11 ans, arpente son vaste territoire avec une bande d’enfants échevelés. Ses parents ont construit une vie alternative dans un hameau reculé des Cévennes. Voilà que deux activistes italiens braquent une banque dans les environs. Cela tourne mal, l’un d’eux prend la fuite. Toute la police est à ses trousses. Cet évènement attise les querelles politiques entre les parents, Simon et Marie qui semble se désespérer que leurs espoirs de changement radical du monde se cantonnent désormais à leur propre existence. Garance va découvrir que le fugitif italien se terre dans une grange non loin de chez eux… Lui venir en aide ne serait-ce pas une manière de continuer la lutte révolutionnaire ? De devenir elle-même une apprentie activiste ?

    POLLOCK & POLLOCK / Isabelle REBRE

    2020 – 84′

    Documentaire

     

    Synopsis

    Jackson et Charles Pollock, deux frères, deux peintres, sont pris dans les secousses de l’histoire américaine du XXème siècle. Le centre électrique de leur trajectoire est New York. Leur correspondance y résonne, questionne un mythe et sort un peintre de l’ombre.  

    Avec

    Sylvia Winter Pollock, Alain Joyaux, Francesca McCoy Pollock, Jason McCoy, Helen Harrison, 

    Peter Namuth †, Terence Maloon / Voix : Isabelle Rèbre, Rebecca Pauly et Dominic Gould.

    Equipe artistique et technique

    Auteure & Réalisatrice / Isabelle Rèbre

    Chef opérateur et cadreur / Emilien Awada

    Musique originale / Olivier Mellano

    Son / Isabelle Rèbre

    Montage / Margaux Serre, Marie-Pomme Carteret

    Montage son et mixage / Jean-Marc Schick

    Etalonnage / Alexandre Lelaure

    Productrice déléguée / Colette Quesson

    Secrétaire de production / Inès Lumeau

    Administratrice de production / Emmanuelle Jacq

    Stagiaire montage / Raffaelle Bloch

    Stagiaires de production / Juliette Le Ruyet, Déborah Gillet, Natalia Gomez Carvajal

    Biofilmographie réalisatrice

    Isabelle Rèbre réalise des documentaires, dont la plupart sont des portraits d’artistes. En 2001, Charles Rojzmann, thérapeute social (Arte). En 2003, le portrait du cinéaste André S. Labarthe de la tête aux pieds  (Ciné-Cinéma et États Généraux de Lussas). En 2006 elle réalise La peinture de Jean Rustin, puis Après la colère (Arte 2006), portraits de lycéens et d’étudiants en lutte contre le CPE. En 2013, Ricardo Cavallo ou le rêve de l’épervier. En 2020, elle achève Pollock&Pollock, long métrage autour des peintres américains Jackson et Charles Pollock. 

    Isabelle Rèbre est aussi auteure dramatique et essayiste. En 1998, elle a publié Moi quelqu’un (Actes Sud Papier). Sa dernière pièce de théâtre, Fin, inspirée par les dernières années de Ingmar Bergman a été créée par Bernard Bloch (Réseau Théâtre) en 2014. En écho à cette texte, elle a écrit un essai : La dernière photographie. Sarabande de Ingmar Bergman (La Lettre volée, 2017). 

    Depuis 1993, Isabelle Rèbre a produit pour France Culture une trentaine de documentaires (Nuits magnétiques, Surpris par la nuit) en grande partie en rapport avec l’art et la littérature (À la recherche d’Unica Zürn, Des écrivains en exil, Kateb Yacine, Après la dernière bande, Les frères Pollock, etc… 

    Elle enseigne par ailleurs le cinéma documentaire à Paris 8 où elle termine un doctorat.

    Production

    Un film produit par A Perte de Vue, 

    Productrice déléguée / Colette Quesson

    En coproduction avec BIP TV, Proarti et Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains.

    Avec le soutien au développement et à la production de la Région Bretagne, de Ciclic et de la SACEM. Avec la participation du CNC. Avec le soutien de la PROCIREP, Société des producteurs et de l’Angoa. Avec le soutien de Cinéastes en résidence à Périphérie et des Archives Charles Pollock. Avec le soutien de Brouillon d’un rêve de la SCAM. Développé dans le cadre d’EURODOC.

    LUEURS SAUVAGES / Vincent LAPIZE

    80′

    Documentaire de création

    (visuel Ciudad azur de Lluis Mirò)

    En développement

    Avec le soutien de la Région Aquitaine (écriture) et de la PROCIREP-ANGOA (développement)

    Résumé

    Certains territoires des villes sont lissés, normés, pour répondre à une fonction attribuée : consommation, production ou habitation. Dans Lueurs sauvages, on parcourt les espaces qui résistent à cette standardisation, à la rencontre des hommes et femmes qui les défendent. Sylvain, malvoyant, guide ce voyage. Il a une approche sensorielle et imaginative de la ville, trouve la beauté dans ces paysages uniformes et rend compte des transformations à l’oeuvre. Le film est un conte documentaire qui explore la relation intime de chacun à son territoire de vie.  

    LET’S TALK SECOND CHANCE / Adeline PRAUD

    2018 – 50′

    Documentaire

    Avec le soutien au développement de la Région Bretagne et de la Région Pays de la Loire, de la PROCIREP-ANGOA (développement)

    Rencontres d’août de Lussas 2018, Parcours d’accompagnement d’auteurs de la Plateforme, Pays de la Loire

    En développement

    Résumé

    Shawn a grandit à Rutland, Vermont, Nord-Est des États-Unis, dans l’un des deux quartiers difficiles de la ville. Il a 50 ans. Il est grand, mince, dépareillé. Discret mais joyeusement présent, Shawn tue le temps. Ses variables d’ajustement : boisson et drogues en tous genres. Son quotidien : l’addiction. Depuis la mort dramatique d’une adolescente qui a secoué toute la population, la ville de rutland lutte ouvertement contre celle que l’on nomme la crise des opioïdes. De son côté, Shawn essaie tant bien que mal de rester sobre et clean. Le film confronte deux combats : celui d’un homme qui compose avec les ressources du moment, et celui d’une communauté bien décidée à en découdre avec cette épidémie aveugle et meurtrière.

    EVA VOUDRAIT / Lisa DIAZ

    2020 – 59′

    En postproduction

    Synopsis

    Eva vit seule, elle n’est pas amoureuse, elle voudrait un enfant. Elle n’a peut-être plus beaucoup de temps devant elle. Le gynécologue lui a dit qu’elle n’avait plus que douze ovules. Un compte-à-rebours s’enclenche. Mais elle est instinctive, un peu désordonnée et son plan de bataille manque de précision.

    Avec

    Eva / Caroline Ferrus, Sam / Franck Bruneau, Emmanuelle / Marie Rivière, Evelyne / Odette Simonneau, Marinette / Sophie Péault, Lisa Abbadie, Giorgio / Juan Pablo Mino, Christophe / Franck Trillot, Salome / Salomé Leborgne, Orso / Orso Leborgne, Jeune Guinguette / Pierre Bedouet, Reina / Sheila Maeda, Anaïg / Lisa Abbadie, Pierre / Raphaël Dalaine, Luce / Sophie Renou, Homme au bar / Claude Guillossou, Gaspar / Maarten Greven, Lison-moule / Maïlé Luneau, Frite / Leonard Salliot , Enfant au vélo / Thelio Chesnez

    Équipe artistique et technique

    Auteur et réalisatrice : Lisa Diaz

    Première assistante mise en scène : Ingrid Chikhaoui

    Deuxième assistant mise en scène : Vincent Pouplard

    Stagiaire mise en scène : Corentin Grassin

    Directeur de la photographie : Son Doan

    Premier assistante caméra : Cécile Plais

    Electricien : Eloi Brignaudy

    Chef opératrice son : Valentine Célin

    Perchiste : Edgar Imbault

    Directrice de production : Inès Lumeau

    Administratrice de production : Emmanuelle Jacq

    Régisseur général : Clément Vinette

    Régisseur adjoint : Céline Lixon

    Décoratrice : Aurore Casalis

    Stagiaire Décoration : Hayal Yanik

    Costumière : Marie-Pierre Groud

    Montage : Julien Cadilhac

    Truquiste : Hoël Sainléger

    Montage Son : Sylvianne Bouget

    Mixage : Frédéric Hamelin

    Étalonnage : Pierre Bouchon

    Biofilmographie réalisatrice

    Réalisatrice de courts-métrages de fiction et de documentaires, mes films ont été sélectionnés et récompensés dans des festivals français et internationaux. J’ai participé à de nombreuses résidences parmi lesquelles le Groupe Ouest (sélection annuelle en 2008), la FEMIS, l’école du doc de Lussas, le Moulin d’Andé, le Boostcamp… Je mène aussi des ateliers d’éducation artistique (notamment un atelier de cinéma féministe «paroles de filles»). En 2020, j’achèverai deux nouveaux films, un moyen-métrage, Eva voudrait, et un documentaire pour France 3, Un jour sans fin à Avignon. Mon premier long-métrage de fiction, Zone libre, est en cours de financement.

    Production

    Un film produit par A Perte de Vue, 

    Productrice déléguée / Colette Quesson

    Fiction unitaire. En coproduction avec le COM Bretagne, TVR, TébéO, TébéSud et KuB, avec le soutien de la Région Pays de la Loire, l’aide au développement et à la production de la Bretagne, et la participation du CNC.

    COLOR-BLIND / Ben RUSSELL

    2019 – 30′

    Documentaire

    Tourné en Polynésie et en Bretagne, France

     

    Résumé

    Film en S16mm délirant et synesthésique, réalisé entre la Polynésie Française et la Bretagne, COLOR-BLIND  fait appel au fantôme tourmenté de Paul Gauguin en tant que guide spirituel, pour mettre au jour l’héritage post-postcolonial d’un présent post-post-colonial décidément syncrétique. Avec les apparitions (im)matérielles d’un requin blanc, de l’île d’Aldous Huxley, de techno marquisienne, des reproductions autorisées de Gauguin, des compétitions de danse polynésienne en Bretagne, d’une cérémonie illégale de kava, de la plage apparue dans la saison 4 de Survivor, de la décadence des tests nucléaires français en Polynésie (1960-1996), et de beaucoup plus.

    (Texte d’ouverture : adaptation d’une “Lettre à Mette Gauguin, de Paul Gauguin, 8 Dec 1892”.)

    Fiche technique

    Réalisation, image, son, montage

    Ben Russell

    Equipe artistique et technique

    Prise de son en Polynésie : Erwan Kerzanet

    Prise de son en Bretagne : Guillaume Cailleau

    Assistant : Jonathan Cailleau Slak

    Étalonnage : Sergi Sanchez

    Mixage : Frédéric Hamelin

    Secrétaire de Production France : Inès Lumeau

    Assistante de Production Allemagne : Jana Cisar

    Assistante de Production France : Giulia Oliveri

    Stagiaire de production France : Maeva Ferdonnet

    Traduction du Marquisien : Michael Koch

    Traduction de l’Allemand : Uli Ziemons

    Avec : Freddy « Feeling Fingers » Fournier / Marc Kucharz / Yvonne Moke / Kokauani  Mahuaani / Ludovic  Puhetini / The  Kimitete Kids / Angélina Mati / Pierrot Kewahana / Michael Koch / Michel Habert

    Production

    Productrice déléguée : Colette Quesson,  A Perte de Vue

    Coproducteur / Allemagne : Guillaume Cailleau, CaSk Films

    Coproducteur / France : Fabrizio Polpettini, Pierre Malachin, La Bête

    Produit par A Perte de Vue, en coproduction avec CasKFilms Berlin, 

    La Bête, TVR, TébéO et Tébésud, chaînes locales de Bretagne.

    Avec le soutien de la Région Bretagne, Medienboard Bradenburg-Berlin, 

    Procirep-Angoa et la participation du CNC.

    Sélections

    AUTRICHE Viennale 2019


    CHILI Frontera-Sur International Non-Fiction Film Festival 2019


    CHINE Beijing International Short Film Festival 2019


    ESPAGNE Curtocicuíto International Film Festival Santiago de Compostelle 2019 – Cineteca Madrid 2020

    FRANCE Festival Travelling Rennes 2020 – Cinéma du Réel Paris 2020


    ETATS-UNIS New York Film Festival 2019 – Chicago International Film Festival 2019 – Los Angeles Redcat ‘Murs Murs’ 2019 – Los Angeles / short program American Cinematheque 2019


    JAPON Yebisu International Festival for Art & Alternative Visions 2020


    LITHUANIE Kaunas Film Festival 2019


    SUISSE Locarno International Film Festival 2019

    NOBODY WANTS TO BE A FIREMAN / Vincent POUPLARD

    90′ & 52′

    Long métrage documentaire. Développé dans le cadre d’Eurodoc. Sélection Docs Barcelona 2019

    En développement

    Synopsis

    Nobody wants to be a fireman propose une plongée au cœur de la jeunesse d’un quartier populaire protestant de Belfast, et s’intéresse à la manière dont la mémoire collective est transmise aux jeunes, que ces modes de transmission soient partisans ou beaucoup plus humanistes. C’est un film tourné vers l’avenir, porté par le regard des jeunes générations.

    Production

    Avec le soutien du fonds d’aide à l’innovation du CNC (écriture et développement), de la PROCIREP-ANGOA (développement), de l’aide au développement de la Région Bretagne et de la Région Pays de la Loire.

    CARBURANT / Amaury BRUMAULD

    90′

    Avec le soutien de la Région Bretagne, de la Région Poitou-Charentes et du Département de la Vienne.

    Consultantes :  Anne-Louise Trividic et Louise Larrieu.

    En développement

    Synopsis

    La France est paralysée, l’essence rationnée. Le pays est un désert où ne circulent que de rares véhicules surchargés. Coûte que coûte, Michèle Valdeyron, 52 ans, ex-championne de rallye automobile, prend la route pour se rendre au chevet de l’homme qui a toujours cru en elle. Michèle doit accepter la lenteur de ce trajet et la présence de Thomas, un adolescent qui trafique du carburant volé. Une vieille DS noire semble la suivre.

    L’OISEAU DE PARADIS / Paul MANATE

    2019 – 86′

    Long métrage – Une coproduction Local Films, A Perte de Vue, Anaphi Studio et Filmin’Tahiti (Polynésie). Avec l’Avance sur Recettes du CNC, le soutien de la Région Bretagne, de la Sofica Cofinova et le préachat de France O. Distributeur salle : UFO Distribution, vendeur international : MPM Premium.

    Synopsis

    Jeune assistant parlementaire métis, amoral et séducteur, TEIVI revoit un jour YASMINA, une lointaine cousine maorie aux pouvoirs mystiques, qui lui fait une étrange prédiction. Mais en proie à des malaises hallucinatoires et empêtré dans une affaire de corruption immobilière, TEIVI perd pied. 

    Persuadé que YASMINA peut le guérir, il part à sa recherche et chemine jusqu’à la presqu’île fantasmagorique de Tahiti.

    L’Oiseau de Paradis raconte un Tahiti intime et légendaire, métis et vivant. Un conte mystique et contemporain sur le plus beau des paradis perdus. 

    Fiche technique

    Scénario et réalisation

    Paul Manaté

    Comédiens

    Sebastian URZENDOWSKY (Teivi), Blanche-Neige HURI (Yasmina), Patrick DESCAMPS (le député Gilot), Ahuura TEMARU (Eva), Angela CHAVEZ (Tante ROSA)

    Equipe technique

    Musique originale / Olivier MELLANO

    Directeur de la photographie / Amine BERRADA

    Montage / Stéphanie ARAUD

    Son / Philippe LECOEUR, Christophe ETRILLARD, Kevin FEILDEL, Lionel MONTABORD

    Effets spéciaux / Hoël SAINLEGER

    Décors / Thibaut PINTO – Antoine PROUX

    Producteur / Nicolas BREVIERE

    Coproducteurs / Colette QUESSON, Laurent JACQUEMIN, Lionel MONTABORD

    Distribution

    UFO Distribution

    Ventes internationales

    MPM PREMIUM

    Caractéristiques techniques

    Durée : 86 minutes

    Format : 1.85 / 5.1 / DCP

    Visa 146.861

    ISAN : 0000-0002-OAAD-0000-G-0000-0000-Q

    Contact

    Colette Quesson, productrice, A PERTE DE VUE 

    +33 6 13 33 16 17 / colettequesson@apertedevuefilm.fr

    Sélections

    FRANCE /Festival International du Film Océanien Tahiti 2020, Festival Travelling Rennes 2020

    RUSSIE / Festival International de Moscou 2020

    GRECE / Festival Unifrance du film francophone de Grèce 2020

    QUAND LA NUIT NOIRE / François LUNEL

    95′

    Long métrage – En coproduction avec Rose Productions (Bosnie) et Promenades Films.

     

    En postproduction

    Synopsis

    Sarajevo, 1993. Haska a 28 ans. Elle aime Elvir, mais plus encore, leur fils Denis, 8 ans, qui a pris une place centrale dans son existence depuis que la guerre a commencé. Haska essaye de donner à son quotidien un semblant de normalité, dans un contexte fou. La mort d’Elvir, au front où il est commandant de brigade, va faire voler en éclat cette apparente normalité. Quand elle trouve un mot d’amour sur un parquet de cigarettes d’Elvir, sa vie bascule à jamais.

    VERTIGE / Nicole ZEIZIG

    52′

    Synopsis

    En matière de transports amoureux, les garçons et les filles sont depuis la nuit des temps soumis aux épreuves les plus rudes…

    Vertige c‘est un film qui parle d’amour.

    À travers le récit d’une rencontre et d’un embrasement amoureux, la narratrice cherche à mettre des mots sur des sensations et des émotions qu’habituellement on garde au plus profond de soi.

    Il est alors possible de réveiller le souvenir d’autres histoires d’amour. Des histoires qui ont transporté et parfois transformé chacun d’entre nous.

    Équipe artistique et technique

    Réalisation

    Nicole Zeizig

    Montage

    Juliette Kempf

    Musique

    François Villevieille

    Production

    Documentaire – En coproduction avec Les films du Tambour de Soie

    En coproduction avec France 3 Pays de la Loire et Vosges Télévision, préachaté par BIP TV. Avec le soutien au développement et à la production de la Région Bretagne, avec le soutien des Côtes d’Armor. Avec la participation du CNC et le soutien de la PROCIREP-ANGOA. Lauréat de la Bourse Brouillon d’un Rêve de la SCAM 2018.

    Diffusion France 3 Pays de la Loire lundi 15/04 23h50

    Sélections

    FRANCE Escales Documentaires Compétition internationale 2019

    ALLEMAGNE Dok Leipzig Programme international 2019

    Tadpole, by Jean-Claude Rozec

    TÊTARD / Jean-Claude ROZEC

    2019 – 13’39

    Court métrage. Animation 2D

    Productrice déléguée : Colette Quesson

    Synopsis

    J’étais toute petite, mais je m’en souviens encore très bien. Papa et Maman n’y ont vu que du feu, mais moi, j’ai tout de suite su. La chose qu’il y avait dans le berceau, c’était pas mon p’tit frère.Non. C’était toi.T’avais déjà cette drôle de tête. Et puis tu puais…Hein, Têtard ?

    Equipe artistique et technique

    Auteur-réalisateur : Jean-Claude Rozec

    Animation : Jules Garreau, Lisa Klemenz, Alexis Poligné, Apolline Rabot, Jean-Claude Rozec, Tom Villar

    Assistantes animatrices : Jeanne Girard, Alice Viry

    Couleurs & Compositing: Jean-Claude Rozec

    Musique originale : Arnaud Bordelet

    Montage son / design sonore : Kevin Feildel

    Bruitage : Marie Mazière

    Mixage : Frédéric Hamelin

    Direction de production : Emmanuelle Jacq 

    Secrétariat de production : Inès Lumeau

    Stagiaire de production : Maëva Ferdonnet

    Régie générale : Tom Folie

    Voix

    Gaspard : Léane Coulibaly

    Lola : Elisa Le Bel-Sorel

    La maman : Solène Quintin

    Le papa : Jules Garreau

    Production

    Produit par A Perte de Vue, avec la participation d’ARTE France / avec la participation de Tébéo, Tébésud, TVR, les chaînes locales de Bretagne soutenues par la Région Bretagne / avec la participation du Centre national du cinéma et de l’image animée aide avant réalisation à la production / avec le soutien de la Région Bretagne en partenariat avec le CNC / Musique originale composée et enregistrée avec le soutien de la SACEM en association avec la Région Bretagne et Rennes Métropole.

    Prix

    Prix FIPRESCI International Animation Film Festival Annecy 2019

    Prix Jeunesse, ex-aequo Animation Film Festival Paris 2019

    Coup de coeur de la programmation Chicago International Children’s Film Festival 2019

    Sélections

    FRANCE International Animation Film Festival Annecy 2019, international compétition

    Ateliers d’Angers 2019 Projection plein air

    Festival du Film d’animation pour la jeunesse (Hors compétition) Bourg-en-Bresse 2019

    Festival Européen du Film Court de Brest 2019

    Festival International du Film de La Roche-sur-Yon 2019

    Les Nuits Magiques Bègles 2019

    Paris Courts Devant 2019

    Festival national du film d’animation Rennes 2020

    Voix d’étoiles Leucate 2019

    Un poing c’est court, Vaux en vélin 2020

    Festival du court métrage, Clermont-Ferrand 2020

    Festival Ciné junior, Val-de-Marne 2020

    Festival Travelling, Rennes 2020

    Ciné court animé, Roanne 2020

    RUSSIE Festival Insomnia Moscou 2019

    ESPAGNE International Fantastic film Festival Catalogne Sitges 2019

    CORÉE DU SUD Bucheon animation Film Festival 2019

    SUISSE Animatou Genève 2019

    ITALIE Tocatì Festival Verona 2019

    LITUANIE Tindirindis Vilnius 2019

    ETATS-UNIS Chicago International Children’s Film Festival 2019

    ROUMANIE Anim’est Bucarest 2019

    GRECE Thessaloniki Animation Festival 2019

    CANADA / Spark Animation Vancouver 2019

    Giraf, Calgary 2019

    PORTUGAL / Cinanima, Espinho 2019

    MEXIQUE / CutOut, Festival du film d’Animation de Queretaro

    POLOGNE / Ale Kino ! , Festival international du film pour la jeunesse de Poznan

    LETTONIE / 2ANNAS Festival International de courts métrages de Riga 2020

    ASIE / Big Eyes, Big Minds, Singapour 2020

    ALLEMAGNE / Trickfilm Festival, Stuttgart 2020

    Festival international de court métrage d’Oberhausen 2020

    SUEDE / Stockholm International Film Festival Junior 2020

    REPUBLIQUE TCHEQUE / Animocje Festival 2020

    CROATIE / Animafest, Zagreb 2020

    https://tetard-rozec.tumblr.com

    Nomads, by Olivier Coussemacq

    NOMADES / Olivier COUSSEMACQ

    2018 – 87′

    Sortie nationale 7 août 2019 – Local Films Distribution

    Sortie nationale marocaine 4 juin 2019 – Younès Productions

     

    Synopsis

    Adolescent connecté aux réseaux d’un monde global, Hossein rêve d’avenirs loin de Tanger, de libertés nouvelles. Mais Naïma sa mère n’entend pas qu’il rejoue l’exil tragique de ses frères, et contre son gré l’entraine vers le sud. L’échappée lui offre ses premiers émois amoureux, ses premières désillusions, et bientôt le rapproche irrésistiblement d’une mère attentive qu’il avait négligée.

     

    Fiche technique

    Scénario et réalisation

    Olivier Coussemacq

    Comédiens

    Hossein : Jamil Idrissi / Naïma : Jalila Talemsi / Tante Zahra : Asmaa El Hadrami / Oncle Mokhtar : Mohamed Quatib / Farid : Saïd El Mokhtari / Najet : Rim Fethi / Delphine : Pauline Discry / Abdessamad : Soufiane Loukrissi / Mohamed : Hossein Senby / Karima : Fadwa Taleb / Jeune belge : Hamza Kadri / Hamid : Solaiman Rossi / Omar : Aymane Rhalib

     

    Equipe technique

    Réalisateur Olivier Coussemacq

    Auteur Olivier Coussemacq

    Producteurs délégués Colette Quesson & Nicolas Brevière

    Coproducteur  Mohamed Nadif

    Musique originale : Sarah Murcia / Directeur de la photographie : Jean-Pierre Renaudat / Chef opérateur du son : Nicolas Waschkowski / Chef monteur : Julien Cadilhac / Etalonneur : Pierre Bouchon / Monteuse son : Corinne Gigon / Mixeur : Frédéric Hamelin / Costumière : Anissa Reggab / Chef décorateur : Abdelmajid Ait Faqih

    Production

    Produit par À Perte de Vue & Local films

    en coproduction avec Awman productions

    Ce film a bénéficié de l’avance sur recettes à la production cinématographique nationale du Maroc, avec le soutien de la Région Bretagne, en partenariat avec le CNC, avec la participation de TV5 Monde et la participation du Centre National du Cinéma et de l’image animée.

    Projet développé dans le cadre du IVème forum transpyrénéen de coproduction – Festival de San Sebastian, du Holland Film Meeting – Netherlands Film Festival, de A.C.E, Ateliers du Cinéma Européen

    avec le soutien de DEVELOPIMAGE2 et de la PROCIREP et de l’ANGOA / AGICOA.

    ISAN N°0000-0004-92C5-0000-N-0000-0000-5

    PRIX

    MAROC, Festival Ciné Plage Harhoura (Rabat, 2019) : Grand Prix, Prix d’interpretation masculine, Prix de la Cinéphilie.

    EGYPTE, Festival du film méditerranéen d’Alexandrie (2019) : Meilleur film, Meilleure réalisation, Prix d’interprétation féminine.

    Sélections

    EGYPTE, Louxor African Film Festival 2019

    MAROC, Tanger Film Festival 2019

    FRANCE, Rencontres du Sud d’Avignon 2019, Festival Montreurs d’Images 2019

    RUSSIE, Moscow Film Festival 2019

    EGYPTE, Festival du film méditerranéen d’Alexandrie (2019)

    L’OMBRE DE VENCESLAO / Caroline RUBENS

    Documentaire de création

    En coproduction avec TVR, avec le soutien de la Ville de Rennes, avec le soutien de la Région Bretagne, de la PROCIREP-ANGOA et de la Sacem et avec la participation du CNC.

    2017 – 54′

    Synopsis

    De juin à octobre 2016, nous plongeons dans les coulisses de l’Opéra de Rennes, au moment de la création de L’Ombre de Venceslao, écrit, composé et mis en scène par un trio d’origine argentine : Copi auteur de la pièce adaptée, Martin Matalon compositeur de la musique créée en 2016, Jorge Lavelli pour la mise en scène. Autour de Lavelli et Matalon, l’équipe est jeune et c’est un défi ! Le film accompagne la création d’un monde haut en couleurs.

    Fiche technique

    Ecriture et Réalisation

    Caroline Rubens

    Equipe technique

    Image Caroline Rubens / Images additionnelles Matthieu Tillaut / Son Vincent Pessogneaux -Emmanuelle Sabouraud – Corinne Gigon / Montage Virginie Véricourt – Grégory Nieuviarts /Étalonnage Pierre Bouchon / Montage son et mixage Corinne Gigon /

    Tourné lors de la création mondiale à l’Opéra de Rennes de L’Ombre de Venceslao, de juin à octobre 2016.

    Un opéra de Martin Matalon sur un livret et dans une mise en scène de Jorge Lavelli d’après la pièce de Copi

    Conception et mise en scène Jorge Lavelli / Composition Martin Matalon / Direction Musicale Ernest Martinez Izquierdo / Collaboration Artistique Dominique Poulange / Scénographie Ricardo Sanchez-Cuerda / Costumes Francesco Zito / Lumières  Jean Lapeyre et Jorge Lavelli / Etudes Musicales Sylvie Leroy / Répétitions danse Jorge Rodrigue

    Venceslao Thibaut Desplantes / China Estelle Poscio / Rogelio Ziad Nehme / Mechita Sarah Laulan / Largui Mathieu Gardon / Coco Pellegrini Jorge Rodriguez / Voix Perroquet David Maisse / Gueule de Rat Germain Nayl / Le Singe Ismaël Ruggiero / Serviteurs de scène Paul Henri Nivet – Benjamin Leblay – Stefano Amori – Yann Sylvère Le Gall / Bandonéonistes Anthony Millet – Max Bonnay – Guillaume Hodeau – Victor Villena / Ingénieur du son Max Bruckert

    Ainsi que les musiciens de L’Orchestre Symphonique de Bretagne.

    Production

    Une production A PERTE DE VUE

    Productrice déléguée Colette Quesson

    Secrétaire de production Inès Lumeau / Stagiaire production Déborah Gillet

    en coproduction avec TVR avec le soutien de la Ville de Rennes, avec le soutien de la Région Bretagne en partenariat avec le CNC. Avec le soutien de la SACEM. Avec la participation du CNC. Avec le soutien de la PROCIREP – Société des Producteurs et de l’ANGOA.

    LA RHETORIQUE DES MAREES / Ariane MICHEL

    2017 – 75′

    en postproduction

    En coproduction avec Ariane Michel, La Criée-centre d’Art contemporain de la Ville de Rennes, avec le soutien de la Région Bretagne, de la commission Images/Mouvement du CNAP, du FRAC Bretagne, de la DRAC Bretagne, de la Commune d’Esquibien et de la Fondation Agnès B.

    Les artistes de l’exposition littorale : Virginie Barré, Julien Bismuth, Michel Blazy, Florence Doléac, Ellie Ga, Dominique Ghesquière, Jacques Julien, Martin Le Chevallier, Natalia Lopez, Dominique Mahut, Louise Hervé & Chloé Maillet, Bruno Peinado, Steven Pennaneac’h, Abraham Poincheval, Hugues Reip, Pascal Rivet, Benjamin Rivière, Éric Thomas, Gurvan Tymen et Jean-Luc Verna.

    Synopsis

    Sur la rive sauvage d’un océan tempéré, les journées coulent, intenses, au rythme des marées. Ici, la Nature est puissante et chargée de forces percevantes. Un jour de drôles d’humains commencent à déposer des choses et à travailler sur le bord. Ils ont des outils, des machines. Ce sont des artistes qui tentent de faire oeuvre sur l’estran. Un rapport de forces dont l’issue semble incertain s’installe, peut-être vain mais chargé de vie.

    LE SECRET DES BALANCOIRES / Caroline RUBENS

    2017 – 75′

    Bourse Brouillon d’un rêve de la SCAM,aide à l’écriture, au développement et à la production de la Région Bretagne. En coproduction avec BIP TV et TVR, avec le soutien des Côtes d’Armor, de la Région Bretagne, de Ciclic et de la PROCIREP/ANGOA. Avec la participation du CNC. Projet sélectionné aux Rencontres d’août des États généraux du film documentaire.

    Synopsis

    Toutes les nuits je fais ce rêve

    Je rêve que je descends le jardin de ma grand-mère

    jusqu’aux balançoires

    Ici il y a un secret que je voudrais connaître

    Je sais qu’il est là, quelque part, sous les balançoires

    Fiche technique

    Ecriture et réalisation

    Caroline Rubens

    Equipe technique

    Image et son : Caroline Rubens / Musique originale : Gaël Desbois / Montage : Jocelyne Ruiz / Montage Son et mixage : Frédéric Hamelin / Production déléguée : Colette Quesson / Images additionnelles : Georgi Lazarevski / Sons additionnels : Stephan Bauer / Étalonnage : Pierre Bouchon / Direction de voix : Catherine Riaux / Secrétaire de production : Inès Lumeau

    Production

    Produit par A Perte de Vue

    Bourse Brouillon d’un rêve de la SCAM, Aide à l’écriture, au développement et à la production de la Région Bretagne.

    En coproduction avec BIP TV et TVR, avec le soutien des Côtes d’Armor, de la Région Bretagne, de Ciclic et de la PROCIREP/ANGOA. Avec la participation du CNC. Projet sélectionné aux Rencontres d’août des États généraux du film documentaire.

    Distribution

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – F-35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr

    MA MAISON / Lisa DIAZ


    MA MAISON disponible en DVD

    2016 – 20′

    Synopsis

    Un homme revient dans la maison de sa mère, pour faire un dernier tri avant la mise en vente. Au dos de vieilles photos, des poèmes terribles… 

    Fiche technique

    Scénario et réalisation

    Lisa Diaz

    Librement adapté de la nouvelle de Thomas Gunzig La vie sans ligne dhorizon

    Lauréat du concours d’adaptation Scénario dune Nouvelle organisé dans le cadre du Festival Travelling Bruxelles 2012 par l’association Clair Obscur

    Comédiens

    Emmanuel Salinger, François-Xavier Phan, Adélaïde Leroux

    Equipe technique

    Premier assistant à la réalisation : Paul Manaté Raoux / Scripte : Hélène Chevré / Directeur de la photographie : Sylvain Verdet / Premier assistant opérateur : Nicolas Eveilleau / Chef machiniste : Vivien Jouhannaud / Chef électricien : Mickaël Radke / Electricien : Georges Harnack / Ingénieur son : Jérémie Halbert / Perchman : David Richard / Chef décoratrice : Aurore Casalis / Première assistante décoratrice : Anaïs Tromeur / Deuxièmes assistants décorateur : Rowen Berrou – Julia Menesguen – Yves-Marie Berthou / Peintres : Célia Lecomte – Lauren Rousseaux / Maquilleuse : Fanny Fallourd / Costumière : Claire Raison / Effets spéciaux : Guillaume Legouez – Pierre Procoudine-Gorsky / Première assistante opératrice studio : Agathe Dercourt / Retouches photographiques : Lucie Magne, Scylla / Monteur : Adrien Selbert – David Zard / Monteur son et mixeur : Jérémie Halbert / Bruiteur : Olivier Chatron / Directeur de production : Emmanuel Mathieu / Régisseur général : Stéphane Philippe / Régisseuse adjointe : Noémie Boivin / Assistante de production : Inès Lumeau / Stagiaire mise en scène et production : Clémence Brothier

    Productrice déléguée : Colette Quesson

    Production

    Produit par A PERTE DE VUE

    En coproduction avec TVR, avec le soutien de la Ville de Rennes, avec la contribution financière du CNC et le soutien de la Région Pays de la Loire, le soutien du CNC Nouvelles Technologies.

    Avec la participation du Centre national du cinéma et de l’image animée – aide à la production avant réalisation, et l’aide à la création de musique originale de la SACEM et de l’ADAMI.

    Distribution

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – F-35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr

    Best short film award, Plebeian international film festival, San Diego.

    Best cinematography award, Taratsa International film festival.

    Prix de la photo et prix spécial du Jury, Festival Mulhouse Tous Courts

    Prix d’adaptation de nouvelle au festival Travelling.

    Sélections

    SUISSE, Ouchy film awards 2018

    FRANCE, Festival Reflets du cinéma 2018

    CALIFORNIE, Plebeian film festival 2017

    GRÈCE Taratsa international film festival 2017

    PORTUGAL Olhares do Mediterrâneo 2017

    TORONTO Eye Myth Film Festival 2017

    ARGENTINE Santiago del Estero Film Festival 2017

    BETTON Festival courts en Betton 2017

    MULHOUSE Tous court 2017

    ITALIE LFFEC  Lucca Film Festival Europa Cinema 2017

    PORTO VECCHIO Festival des courts en hiver 2017

    HONGRIE Festival Budafest 2017

    ESPAGNE  Menorca International Film Festival juillet 2016

    DOUARNENEZ Festival Grand Cru Bretagne 2016

    RENNES Festival Travelling 2016

    L’ÉTRANGE HISTOIRE D’UNE EXPÉRIENCE URBAINE / Julien DONADA

    L’ÉTRANGE HISTOIRE…disponible en DVD

    2016 – 54′

    Synopsis

    Sophie Ricard et Patrick Bouchain, architectes urbanistes, expérimentent à Rennes une nouvelle manière de répondre aux besoins de la ville et de ses habitants. Autour du bâtiments Pasteur, vaste lieu désaffecté, ils provoquent et coordonnent une multitude d’activités initiées par les citoyens, pour les citoyens, faisant surgir besoins et désirs. Entre soutien et oppositions, doutes et interrogations, une étrange histoire commence…

    Fiche technique

    Ecriture et Réalisation

    Julien Donada

    Equipe technique

    réalisation des séquences animées : Jeanne Paturle et Colombe Salvaresi / image : Julien Donada, Hervé-Jacques Passard, Guillaume Kozakiewicz  / images additionnelles : Hadrien Basch / son : Dominique Dallemagne, Corinne Gigon et Laurent Benaïm / montage : César Diaz / musique : Jérémy Nattagh / étalonnage : Fabrice Richard / montage son : Manuel Vidal / mixage : Corinne Gigon / directrice artistique : Charlotte Erlih / assistant montage : Antoine Prévost / voix : Laurence Chassin, Dominique Parent, Patrick Bouchain et Christophe Reymond

    administratrice de production : Silvia Valencia Agudo / directeur de production : Alain Bastide / assistante de production : Inès Lumeau / stagiaire de production : Mathilde Mouzon / productrice déléguée : Juliette Cazanave / coproductrice déléguée : Colette Quesson / ARTE France Unité Société et Culture : Martine Saada / chargée de programmes : Anne Charbonnel

    Production

    En coproduction avec Kepler 22 productions et Arte France, avec le soutien de la Région Bretagne, de la  PROCIREP-ANGOA, avec la participation du CNC et de la Direction Générale des Patrimoines.

    Diffusions et festivals

    Diffusion ARTE – juillet 2016

    BORDEAUX Festival FIFAAC – juillet 2016 Grand Prix des étudiants de l’ENSAP (Ecole d’Architecture de Bordeaux) et Mention du Jury International du Fifaac 2016.

    PATRICK NU DANS LA MER / Vincent POUPLARD

    2015 – 20′

    Synopsis

    Camille a 11 ans. Elle vit seule avec son père Patrick. Ce matin, Camille contemple en secret les corps endormis de son père et d’une jeune femme, Jeanne.

    Lorsque Camille découvre une vidéo filmée par sa mère juste avant sa naissance, elle déclenche malgré elle la rencontre de son histoire passée et à venir.

    Fiche technique

    Scénario et réalisation

    Vincent Pouplard

    Comédiens

    Camille : Fleur Grouhan / Patrick : Jean-Luc Vincent / Jeanne : Marie-Bénédicte Cazeneuve / La mère : Anne-Cécile Paredes / L’homme télé-achat : Philippe Fagnot

    Musique originale

    Antoine Bellanger et Vincent Pouplard

    Equipe technique

    Tournage Pays de la Loire

    Assistante à la réalisation: Marie-Pierre Groud / Scripte: Lisa Diaz / Chef opérateur image: Eloi Brignaudy / Chef électricien: Vincent Quéré / Électricien: Florian Sainson / Assistante caméra: Carole Thibaud / Machiniste : Baptiste Tirel / Chef opérateur son: Jérémie Halbert / Perchman : David Richard / Décoratrice: Aurore Casalis / Assistants décoratrice: Julie Raude – Anaïs Tromeur – Hugues Loinard / HMC: Pauline Deniel – Sylvie Aubry – Magali Kück / Régisseuse générale: Marie Giraudet / Photographe de plateau: Céline Lixon

    Tournage Bretagne

    Assistant à la réalisation: Paul Manaté / Chef opérateur image: Fabrice Richard / Chel opérateur son: Corinne Gigon / Électricien: Florian Sainson / Décorateur: Arthur Baudu / Maquilleuse et coiffeuse: Delphine Le Tennier / Régisseur Rennes: Thomas Delarue / Régisseur Plage: Nicolas Rio

    Chef monteur: Julien Cadilhac / Étalonneur: Ghislain Rio / Graphiste – Truquiste: Yannick Leboeuf / Monteur son: Jérémie Halbert / Mixeur: Frédéric Hamelin

    Direction de production: David Zard et Colette Quesson / Chargée de production: Isabelle Chauveau / Assistante de production: Inès Lumeau / Administratrices de production: Isabelle Chauveau et Cécilia Bouteloup

    Production

    Coproduit par A PERTE DE VUE et ZARLAB

    En coproduction avec l’Union des chaînes locales de Bretagne, TVR Rennes 35 Bretagne, TébéO et Tébésud.

    Avec le soutien de la Région Pays de la Loire et de la Région Bretagne et de l’ADAMI

    Diffusions et festivals

    DOUARNENEZ Festival Grans Cru Bretagne – septembre 2015

    BETTON Festival court en Betton – juin 2015

    PARIS Club de l’Étoile – juin 2015

    NANTES Cinématographe – juin 2015

    AUDIERNE Festival du second rôle – mai 2015

    Distribution

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – F-35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr

    ZARLAB – 56 rue Bellier –F-44000 Nantes

    zarlab@free.fr

    Quelques mots du réalisateur…

    Au départ de « Patrick nu dans la mer » il y a la volonté de créer un film qui propose aux spectateurs de regarder ceux qui regardent, de s’appuyer sur la surface réfléchissante des écrans – bien que le faisceau soit parfois traversant – pour tisser la narration.

    Il fallait recréer ce qui serait vu. C’était l’un des paris du film : immerger la mise en scène au cœur d’un lieu clos où différents flux visuels se côtoient, où émissions mièvres et archives intimes s’entrechoquent et tantôt ennuient ou bien surprennent et bouleversent le personnage de Camille.

    Il fallait aussi créer un malaise, une situation affective qui implique les trois personnages du film et complique la révélation vécue par Camille. La présence de Jeanne perturbe sa découverte et gêne Patrick qui au fil du film devient désireux de (re)voir ces images enfouies et de comprendre le regard que sa fille porte sur celles-ci.

    Pour ce travail, j’ai puisé dans un lot constitué de révélations enfantines, de mes fantômes et finalement de « vies possibles » propre à mon histoire. En documentaire, j’aime tisser un récit imprégné d’un désir commun de film, de relations filmeur-filmé(s) mouvantes et souvent libératrices. J’ai cherché ailleurs le « moteur » de mon premier film de fiction. Invité par David Zard, l’un des producteurs du film, à travailler sur la notion d’écran intérieur, j’ai entamé l’écriture par une recherche d’images que je qualifierai d’intactes, de mémoires tenues secrètes, privées des mots qui doivent accompagner un choc, quel qu’il soit.

    Au-delà du travail scénaristique, cette réserve fut essentielle pour aborder le travail avec les comédiens et notamment Fleur Grouhan, âgée de 9 ans au moment du tournage et dont c’était la première expérience de cinéma. Je l’ai invitée à prendre le même chemin que moi, à puiser dans son histoire, pour traduire par le corps et la voix, le trouble, la défiance et la maturité du personnage de Camille.

    La réception des images, de celles qui bousculent, est au cœur de ce film et particulièrement de la scène finale. J’avais à cœur de mettre en scène ce moment de partage et de médiation bienveillante, loin d’une éducation « technique » de l’oeil, proche d’une écoute et d’une attention portée à ce qui est vu, compris, perçu, non-dit.

    LE DERNIER CONTINENT / Vincent LAPIZE

    LE DERNIER CONTINENT disponible en DVD

    2015 – 77′

    Synopsis

    Touné de 2012 à 2014, Le Dernier Continent fait le portrait de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Cette « Zone à Défendre » est le théâtre d’une expérience politique mouvante et atypique, construite au jour le jour ar les opposants au projet d’Aéroport Grand-Ouest.

    Le film est un double portrait. Celui d’un lieu, la ZAD, soit 2000 hectares de forêts et de prairies appelés « Zone à Défendre » par ceux qui y vivent et « Zone d’Aménagement Différé » pour l’État et les promoteurs. Et celui de quelques militants aux profils divers, anciens habitants, activistes, sympathisants, constructeurs, combattants et paysans, qui partagent au quotidien une expérience politique atypique.

    De l’opposition immédiate à l’autonomie alimentaire et énergétique, de l’organisation de stratégies de résistance à la mise en place d’alternatives sur le long terme, de quelques dizaines de squatteurs à plusieurs centaines de militants venus de toute la France, le film interroge la lutte.

    Fiche technique

    Réalisation

    Vincent Lapize

    Montage

    Marie-Pomme Carteret

    Musique originale

    Pierre-Laurent Bertolino

    Montage son et mixage

    Frédéric Hamelin

    Production

    Colette Quesson, Romain Lardot et Gabrielle Gerll

    Production

    Production A PERTE DE VUE  en coproduction avec Réel Factory,  Télénantes et l’Union des chaînes locales de Bretagne, TVR Rennes35Bretagne, TébéO et TébéSud.

    Avec le soutien du CNC, de la région Bretagne, de la Région Poitou-Charentes, du Département de la Vienne, de la PROCIREP-ANGOA, et la participation d’Effet Shpère et de La Famille Digitale.

    Diffusions et festivals

    SORTIE NATIONALE LE 11 NOVEMBRE 2015

    Toutes les infos sur les dates et lieux de projections sur Le dernier continent

    Sélectionné dans le cadre des pépites du documentaire par Médiapart.

    Sélectionné comme l’un des 10 meilleurs documentaires de l’année par La Croix.

    MONTREAL Cinéma sous les étoiles – août 2016

    LA ROCHELLE Festival International du Film – juillet 2016

    PARIS Festival Hors Pistes, Beaubourg – mai 2016

    LILLE Ecollywood -(Avant-première) – octobre 2015

    DOUARNENEZ Festival de cinéma (Avant-première) – août 2015

    MELLIONNEC Rencontres du film documentaire (Avant-première) – juin 2015

    POITIERS Festival Raisons d’Agir (Avant-première) – avril 2015

    REDON Ciné Manivel (Avant-première) – avril 2015

    NOTRE-DAME-DES-LANDES Université populaire anarchiste du Haut Fay – avril 2015

     

    Distribution

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – 35000 Rennes

    Colette Quesson – 06 13 33 16 17 – assistant@apertedevuefilm.fr

    LA ZONE À DÉFENDRE / Vincent LAPIZE

    Vincent Lapize

    2015 – 52′

     

     

    Synopsis

    Sur une durée de deux ans, du printemps 2012 au printemps 2014, Le Dernier Continent construit la fresque d’une expérience politique mouvante : celle mise en place par les opposants au projet d’Aéroport Grand-Ouest à Notre-Dame-des- Landes.

    Le film est un double portrait. Celui d’un lieu, la ZAD, soit 2000 hectares de forêts et de prairies appelés « Zone à Défendre » par ceux qui y vivent et « Zone d’Aménagement Différé » pour l’État et les promoteurs. Et celui de quelques militants aux profils divers, anciens habitants, activistes, sympathisants, constructeurs, combattants et paysans, qui partagent au quotidien une expérience politique atypique.

    De l’opposition immédiate à l’autonomie alimentaire et énergétique, de l’organisation de stratégies de résistance à la mise en place d’alternatives sur le long terme, de quelques dizaines de squatteurs à plusieurs centaines de militants venus de toute la France, le film interroge la lutte.

     

    Fiche technique

    Réalisation

    Vincent Lapize

    Montage

    Marie-Pomme Carteret

    Musique originale

    Pierre-Laurent Bertolino

    Montage son et mixage

    Frédéric Hamelin

    Production

    Colette Quesson,Romain Lardot et Gabrielle Gerll

     

    Production

    Production A PERTE DE VUE et RÉEL FACTORY en coproduction avec TV Rennes 35 Bretagne, Tébéo et Tébésud et Télénantes.

    Avec le soutien du CNC, de la Procirep-Angoa, de la Région Poitou-Charentes, du Département de la Vienne et de la Région Bretagne.

     

    Diffusions et festivals

    TVR RENNES35BRETAGNE – mars 2015

    TÉBÉO – mars 2015

    TÉBÉSUD – mars 2015

     

    Distribution

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – 35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr – 06 13 33 16 17

     

    RÉEL FACTORY – 3, place de la liberté – 86000 Poitiers

    infos@reelfactory.org

     

    CHRONIQUES DE LA RIVIERE / Emilie BOCCARD


    CHRONIQUES DE LA RIVIÈRE disponible en DVD

    2015 – 48′

    Synopsis

    Nellie, Soazig et Philippe-André sont pénichards. La rivière imprègne leurs gestes quotidiens, leur imaginaire et leurs peurs. Venus s’installer sur l’Erdre à Nantes dans les années 70 avec des rêves de liberté immenses, ils sont aujourd’hui dans l’oscillation entre deux époques, entre réel et fantasme, conviction et doutes. Et pour continuer à rêver, ils se racontent des histoires…

    Fiche technique

    Ecriture et réalisation

    Emilie Boccard

    Equipe technique

    image : Emilie Boccard, Vincent Pouplard et Émilie Le Clerc / son : Emilie Boccard / montage : Emilie Boccard, Régis Noël et Agnès Bruckert / accompagnement à l’écriture : Nathalie Marcault / étalonnage : Lionel Monier / génériques : Régis Noël / montage son : Martin Gracineau / mixage : Martin Gracineau / productrice déléguée : Colette Quesson / assistante de production : Inès Lumeau

    Production

    Produit par A PERTE DE VUE Colette Quesson

    en coproduction avec Télénantes et Lyon Capitale TV.

    Avec l’aide à la production de la Région Pays de la Loire, la participation du CNC et le soutien de la PROCIREP-ANGOA. Avec le soutien au développement de la Région Bretagne et de la Région Pays de la Loire

    Dans le cadre de la collection Primavera 2 de l’Ecole documentaire de Lussas.

    Distribution salles

    A PERTE DE VUE – 27 avenue Louis Barthou – F-35000 Rennes

    assistant@apertedevuefilm.fr

    Film disponible en DVD

    isan 0000-0003-603F-0000-2-0000-0000-V